La fermeté des banques centrales affole les marchés

Posted on

Par Hervé Rousseau

Publié le 29/08/2022 à 18:13, Mis à jour le 30/08/2022 à 17:25

Les marchés réagissent au discours de Jerome Powell SPENCER PLATT, AFP

Les marchés mondiaux s’enfoncent dans le rouge, minés par la détermination du président de la Fed Jerome Powell à combattre l’inflation, quitte à sacrifier la croissance.

Après un bel été, l’ambiance est de nouveau maussade sur les marchés financiers. Les Bourses s’enfoncent dans le rouge en ce début de semaine. Paris a perdu 0,83% après avoir déjà lâché 1,68% vendredi.

À lire aussi Le CAC 40 bien armé pour faire face à la défiance des marchés

Les marchés sont minés par le discours sans concession tenu vendredi par le président de la Fed à l’issue du symposium annuel des banques centrales de Jackson Hole. Jerome Powell a martelé sa détermination à combattre l’inflation, quitte à fragiliser un peu plus l’économie mondiale déjà chancelante. Dans la foulée, le Dow Jones a plongé de 3,03%, enregistrant sa pire séance depuis mi-mai. Lee Nasdaq, riche en valeurs technologiques très sensibles aux taux d’intérêt a quant à lui plongé de 3,94% vendredi, et le S&P 500, l’indice de référence des professionnels a abandonné 3,37%.

L’inflation priorité des banques centrales

Cet été les investisseurs espéraient une pause dans la campagne de hausse des taux de la Fed, comptant sur le dépassement du pic de l’inflation aux États-Unis. En quelques minutes ces espoirs ont été douchés. Dans un court discours «d’une rare clarté et froideur» et «qui fera date», Jerome Powell a confirmé que la banque centrale américaine allait «vigoureusement user de ses outils» pour juguler l’inflation, selon John Plassard, stratégiste chez Mirabaud. Cela va entraîner «une longue période de croissance plus faible», a reconnu le patron de la puissante Fed. Mais, selon lui y renoncer serait encore plus dommageable pour l’économie.

Face à la menace de l’inflation, les banques centrales font front. Ainsi, Isabel Schnabel, la représentante de la Banque centrale européenne au symposium de Jackson Hole (Wyoming), a également tenu un discours ferme de lutte contre l’inflation. Elle a estimé que les banques centrales se devaient d’agir «même au risque d’une croissance plus faible et d’un chômage plus élevé».

Sous l’action des banques centrales, les taux devraient encore grimper ces prochains mois. Or, la hausse des taux est généralement une très mauvaise nouvelle pour les marchés d’actions. Elle renchérit le coût de la dette pour les entreprises et peut à terme peser sur les investissements. Elle tend aussi à déplacer des sommes investies en actions vers les obligations qui deviennent plus attractives.

Hausse du dollar

Sur le marché de la dette, le taux d’intérêt pour l’emprunt à 2 ans américain, le plus sensible à la politique à court terme de la Fed, s’est d’ailleurs hissé en début de séance à près de 3,5%, un sommet inconnu depuis 2007. Poussé par cette hausse des taux et porté par son statut de valeur refuge, sur le marché des changes, le dollar prenait également de la hauteur. Ainsi, l’euro évoluait nettement sous la parité (-0,34% à 0,9933 dollar pour un euro).

Les actifs jugés les plus risqués ou les plus spéculatifs, comme le bitcoin, étaient à la peine: la cryptomonnaie a perdu plus de 8% en deux jours et repassait sous les 20.000 dollars pour la première fois depuis mi-juillet.

À VOIR AUSSI – États-Unis: la lutte contre l’inflation «va faire souffrir les ménages», assure la banque centrale américaine

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services